A Travellerspoint blog

Final Coast stop in Ecuador (Canoa)...

Et demain nous partons pour Quito

overcast

Desolee pour le retard. I have not been doing my job properly it seems. Just too relaxing among the palm trees, fishermen, blue (although very cloudy) skies, hammocks and wonderful meetings.

Comme entree, un petit resume d'une magnifique semaine a Puerto Lopez. Je vous avais annonce plein d'activites ... baleines, surfing ...
On a quasiment rien fait de tout ca. C'est quand meme ca le voyage. GOING WITH THE FLOW OF THINGS.

C'est que Brel a rencontre un petit bout de bonhomme (6 ans) de Suisse, le fils du patron du petit endroit ou nous dormions, et ils s'amusaient tellement bien tous les 2 que j'ai un peu laisse faire le reste. Et ils se sont baignes, demarre leur petite entreprise (de jus), fait de la moto, peche ... Et tout ca dans le fou rire et entourre de plein d'autres enfants ...and oh my god did his spanish improve!!! Le gars PARLE espagnol maintenant et il arrive a s'exprimer, a expliquer des jeux et meme a raconter des blagues EN ESPAGNOL. La gene du debut a disparu. C'est ca l'immersion! C'est bon, bon, bon.

Et pendant que monsieur courait d'un bout a l'autre de ce petit village, j'ai pu faire une superbe (mais quand meme difficile) randonnee a velo (22 km) sur de petits sentiers de terre. Up and down, up and down ... bump, bump, bump ....
Et j'ai vu plein de trucs car j'ai traverse le parc national MACHALILA. Des vues sur la mer a couper le souffle, des familles (femmes et enfants, on s'entend) en train de laver leur linge, petits lezards (beaucoup, beaucoup) ... Et tout ca lors de mon deuxieme essai car comme vous le savez j'aime les DEALS et puis j'ai d'abord essaye de me rendre au parc avec le velo le moins cher que j'ai trouve dans le village. Mais je suis revenue, une heure plus tard, a pied, les mains noires, le pantalon noir, le visage noir ... et pour un visage pale comme on les appelle parfois, c'etait qqchose... Le velo a decide de rendre son ame tres tres vite et en ma compagnie ...

Et puis j'ai pu discuter avec la maman du petit bout suisse et connaitre son histoire. L'histoire d'une maman seule avec son enfant ... et oui, encore une autre. Et le papa qui vit en Equateur et la maman qui est chilienne mais exile en Suisse et qui se sent dechire car l'enfant est loin du pere ... Et puis c'est partout pareil et puis la SOLIDARITE c'est quand meme beau et ca rassemble et ca aide, et ca fait du bien et ca brise TOUTE SORTES DE FRONTIERES.

Et lorsqu'ils sont repartis en Suisse, on a decide d'enfin lever l'ancre, nous aussi, et de decouvrir une nouvelle plage a quelques 5 heures de route au nord. WELCOME TO CANOA, where the beach is beautiful and with waves (finally). Because even in Peru, we never encountered waves... And so after a delicious breakfast, my first coffee in days, our first session of SCHOOLING (the guy has been bugging me for days to start!!!), a really surprising conversation with a gorgeous old equatorian woman who sold handmade hats and baskets, Brel decided to go wave jumping. I watched and talked and laughed with 2 other travellers we had met on the bus.

After 20 days of travel, the encounters have been a mix of other travellers and locals. I tend to prefer encounters with the locals who in the most part I find fascinating. Fellow travellers are often the people we meet on the buses, the ones we survive grueling bus journeys with and the ones with whom we share the highlights of our travelling experiences with- best places to go, what to eat, where to be extremely careful ... And some we meet again and again along the road. That's always fun, surprising, and most always comforting. It's someone you kind of KNOW already, feels a little like coming home. It's safe. And no one wants to be the only tourist on the bus in these parts ...

La lumiere du jour s'evapore tranquillement, les restos commencent a vibrer et a sortir leurs habits de nuits ... les gens sont sortis, les lumieres s'allument, j'entends de la musique ... ce village m'appelle.

Rendez-vous apres demain a Quito. On quitte la cote, on avance vers les poumons de l'Equateur, tranquillement pas vite... les Andes, les hauteurs, le SOROCHE (mal d'altitude).

Bisous tendres d'un debut de soiree
And hugs wrapped in the sweet smell of night on the coast

Posted by patsybrel 15:45 Archived in Ecuador Comments (8)

A BUSINESSMAN IS BORN!

Un homme d´affaires est ne !

overcast

Hier soir vers 20 heures, heure locale, BRELITO, un jeune homme d´affaires canadien a demarre une petite fabrique de jus. Apres avoir reussi a embarquer quelques acolytes du coin, ils se sont mis a faire trembler quelques arbres, ne fut ce que pour faire tomber des maracuyas, fruit tres populaire de cette region equatorienne.

Ayant demander aux filles de faire le fameux jus, le Brelito en question s´est mis a crier dans un espagnol quasi parfait, JUGO DE MARACUYA ... SOLAMENTE 25 CENTAVOS... Installes sur une petite table a l´entree de notre auberge, les filles etaient pliees en 4 a entendre ce petit blanc crier a tue-tete sont chant de vente.

Ils ont reussi a ramasser 0,95$. Pas mal, car il faut savoir qu´un croissant ou une banane coutent 0,05$ ici. ON aurait dit un vendeur de poisson a la minque* d´Ostende.

(*n. f. XVIe siècle, mincq. Emprunté du flamand (visch)minke, de même sens.Se dit, dans les ports belges, de la halle où l'on vend le poisson à la criée. )
____________________________________________________

Parlant de poissons, j´avoue avoir ete vraiment seduite ce matin. C´est que je suis allee me promener sur la plage tres tot, la ou les femmes attendent leur epoux, les pecheurs. Les femmes n´attendent pas sans rien faire, bien entendu, mais elles commencent deja a faire bouillir le riz (et oui dans des gros chaudrons sur la plage)pour qu´une fois le mari revenu, le pauvre poisson aille directement de la mer a la casserole. Talk about fresh! Et puis c´est toute une scene digne du DERNIER REPAS qui s´est deroulee devant mes yeux. De longues tables decorees de belles nappes et des assiettes debordantes de riz, poisson et salsa maison (piments, tomates en petits des) et tout ca a 3 metres de l´eau et a 9 heures du matin. Tu parles d´un dejeuner!

Et puis les bateaux remplis de poissons. Ils les mettent en bacs a la pelle, tellement il y en a. Et puis les pelicans qui dansent autour du bateau, chacun d´eux profitant de sa sortie de scene pour en piquer 1 ou 2, de quoi se regaler.
____________________________________________________
Parlant de regale ...
Je me suis litteralement leche les babines hier soir en allant vers le Mercado a la recherche d´avocats (le fruits et non la profession). Je suis tombee sur 2 femmes en train de preparer qqchose que je n´avais jamais vu. La premiere preparait une sorte de pate qu´elle tendait a l´autre qui y inserait une sorte de creme d´arachides (moulues) et un morceau de poisson frais avant de la rouler dans ses mains et la faire tomber dans un bain d´huile tres chaude ... Tout est frit ici (sauf le ceviche). UN vrai delice. Et puis une bonne empanada au fromage (toute fraiche) pour terminer le tout. Et ces 2 delices pour un total de 0,50$. Comment est-ce possible? Et elles m´ont servie avec un sourire aux levres. D´accord, j´avoue qu´il y avait plein de monde qui attendait pour voir si la TURISTA allait aimer. DELICIOSO j´ai exclame. Tout le monde a ri.
____________________________________________________

Parlant d´$ maintenant. For those curious and or interested.
In september 2000, the amercian $ became the official currency in Ecuador. The bills are the same as in the USA but the coins are Ecuadorian centavos. The first time, I received some, I was shocked by the size of the $0.50 coin. It´s huge. Bigger than a canadian toonie. How can that be. It must be expensif to make so why make it so big? And after a few days here, I think I understand. I´m sure that the 0.50$ coin is the most used. There are so many things that cost a lot less than $0.50 and so it is easy to find in one´s pocket or wallet. Who knows. I´ll keep on my investigation. Interesting though.

In Peru, there are 2 currencies used simultaneously. The US $ and the Nuevo Sol (which you divide by 3 to get the US dollar equivalent). And from the US $ equivalent we must convert once more to get the Canadian amount. Makes for a lot of math operations. Excellent for Brel.

One last thing, back to the MUSICA which really fascinates me in this part fo the world because, like in Mexico, it is everywhere and always on, most often BLASTING. I think it´s part of the family, another person (but NOT another mouth to feed). It fills the holes. Meuble le vide. La musique est la structure de tout, Meme quand la maison est en carton, il y a de la musique. La musique ajoute de la vie, de la lumiere, du comfort.

" by turning the volume up on his radio, the mexican makes a bungalow of his boxcar and pretends it is home". Taken from a book I´m reading about a travel writer who stepped out of his house in Boston and got on a train to see how far he could go. he ended up crossing the Americas ... all the way to Patagonia (with some parts by airplane).

Aside from all this, I have to tell you that there is nothing like walking along the beach, alone and in total silence with just the sounds of the waves, the wind and the birds ... while Brel the businessman is in a sales meeting or on a horse.

Besitos de sal

Posted by patsybrel 14:29 Archived in Ecuador Comments (9)

P´TIT BOUT DE PARADIS ... Puerto Lopez, Ecuador

Bateaux bleus, hammocks, moustiquaires sur les lits, maracuyas, batidos, hot water AND NUTELLA !

overcast

Et oui ... on a finallement trouve du Nutella. Assez incroyable quand meme. Apres avoir cherche partout au Perou et surtout maintenant qu´on en cherchait plus. Qui ne cherche pas trouve!

On est arrives a la station de bus hier en pensant prendre un bus pour Montanita mais a la derniere minute Brel a vu une affiche pour Puerto Lopez avec une grosse baleine et sachant qu´on est en pleine saison, on a decide de changer d´idee et d´aller directement vers cette petite ville portuaire MAGNIFIQUE.

Le trajet en bus, 4 heures, fut assez memorable et extraordinaire avec tous ces vendeurs de n´importe quoi qui montent et qui descendent pendant que le bus bouge afin de nous vendre toutes sortes de choses ... pommes, agendas, glace maison a la noix de coco, agua, stylos, cd, empanadas, riz, pain, biscuits, fruits de mer ... C´est drole mais en meme temps quand on realise que c´est leur gagne pain et qu´ils doivent nourir leur famille en vendant une pomme a la fois a 0,10$..et les km qu´ils parcourent pour vendre une pomme. C´est qqchose! Pas besoin d´aller faire ses courses quand les ¨magasins¨ viennent vers toi ici, partout et en tout temps.

First impression of Puerto Lopez. Pure magie. L´ocean est plein de ces petits bateaux de differents tons de bleus, souvent a moitie depeints, qui divaguent sur l´eau. Ils semblent sauter, danser, selon le mouvements des vagues. And then there is the constant song of the roosters, the hippies, the locals that seem so much more relaxed here, the little fresh juice stands, the colourful little town where of course destruction and beauty are always side by side. You just have to look... regarder, ecouter, sentir ... et puis se laisser aller. Regarder les enfants qui rentrent de l´ecole, toujours en uniforme. Ils ont l´air heureux, always smiling and in gangs. Et puis le son des tambours, la cumbia. le reggaeton ...OMNIPRESENT ici.

On a enterre nos sacs dans un petit hostal, petit bijou de 2 etages en bois et en bambou. Petites chambres colores avec cuisine sous les etoiles a 5$ pp. Hammacs un peu partout et maracuyas qui tombent des arbres. Et puis Brel s´est fait un petit ami ici a l´auberge et malheureusement ... il parle francais. Il finit toujours par s´arranger ce petit Brel. Le petit Mathias a une maman Suisse et un papa chilien qui habite en equateur. Aussi melange que nous, quoi.

Le programme a l´air bien charge ici. Cours de surfing pour Brel avec la garantie qu´apres 2 heures, il se tiendra debout sur sa planche tout en glissant sur l´eau. We´ll see! Ballade a cheval, randonnee a velo et surtout ... observations des baleines. Humpback whales! They´re everywhere at this time of the year.

Better go see what Brel and Mathias are up to.
Besos de Nutella!

Posted by patsybrel 10:36 Archived in Ecuador Comments (5)

Bienvenido a GUAYAQUIL

An english stroll through this colourful city

sunny 23 °C

This entry IN ENGLISH ONLY is for my anglo friends.

GUAYAQUIL is the biggest city in Ecuador and a strange place. It´s ugly at first view but full of little gems as you walk and walk, stroll trough parks, dance up a lot of stairs...

We started with a stroll through the Parque del Centenario. Pretty neat. A nice big parc like in any real city. I think I was culture shoked, after coming in from Peru. I mean Lima seems like a long time ago. We got here straight from the beach, after all and back to civilization.

I had read about PARQUE BOLIVAR in my guidebook and absolutely wanted to bring Brel there for the DINAUSAURIAN IGUANAS roaming freely all over the park. What a sight! And then they lift their head up and do a really weird little gesture. As if they´re saying yes, yes to someone. And their colours ... And they interact with the squirrels hoping from branch to branch ... We have loads of pics to show you all later.

Then it was the must see walk along the malecon. Really commercial, really touristy but some gorgeous gardens and ponds all along...

And then the most magical place. For those of you who like HAVANA and MONTMARTRE... the most perfect combination of the two ...BARRIO LAS PENAS. Should have a spanish squiggle on the ¨N´but can´t seem to find it on this keyboard. Arghhhh! The place is sooooo soooo gorgeous. It´s tiny little narrow houses in pastel colours crowded on a mountain one on top of the other with gorgeous little colonial iron balconies, wooden laced window decorations... And the detail, combination and choice of colours. Really wild!!! And the flowers along the way, from 1 flight of stairs to the next ...fuschia, fuschia and more fuschia. Intense, bright, happy. And the people I crossed along the way ... young, old, brown, black, screaming, laughing...I think the place is about contrasts and intensity. It was pure magic, even though Brel was so mad that he had to climb ALL those stairs ... which by the way were numbered ...just in case you have to describe to someone where you live I guess. Turn right when you get to stair 133 ...

And then a crazy walk through hell. A street market like I have only seen in Mexico. Miles of clothing stalls, shoes, plates, utensils, fried bananas, flip flops, burned popcorn, extra large bras, fluorescent underwear and music blasting, men whistling ...argh!!! we made it out ... in 1 piece.

And now it´s time to go cuddle with Brel and rest our little feet for tomorrow we´re of to the beach again. But this time it´s the ECUADORIAN COAST. First MONTANITA. Squiggle on the 2nd ¨n¨.

Besos de colour

Posted by patsybrel 18:12 Archived in Ecuador Comments (3)

GOING BANANAS IN ECUADOR - Dans les bananes en Equateur!!!

One border crossing down! Nous avons traverse notre premiere frontiere!

sunny 22 °C

Pas toujours facile de tout pondre dans un cafe internet avec 100 autres personnes autour en train de papoter, jouer de la musique .... J´ai donc decide d´écrire ce que je voyais et ressentais hier lors de notre premier long voyage en bus pendant la journee. Quand c´est possible nous voyageons toujours de nuit... et la c´est confirme, c´est bien mieux comme ca.

MAIS voyager pendant la journee m´a donne la chance de bien observer le paysage, et surtout l´incroyable changement de paysage.

Je retranscris donc mes petites notes...

Quel contraste, la sortie de MANCORA, Perou ou tout est couleur sable et l´entree en equateur ou tout est vert. Les montagnes sont pleines d´arbres verts si serres les uns contre les autres et les champs de bananiers a n´en plus finir. Je savais que l´equateur est le premier exportateur de bananes au monde mais quand meme...Y a t´íl que ca point d´interrogation ici. Pas une seule personne en vue encore. Et ces bananes qui pendent en bouquets, deja dans des sacs, aux arbres. Qui mets les sacs et quand. Et pourquoi doivent elles murir dans des sacs.

Je n´arrive pas a trouver le point d´interrogation sur ce clavier ou rien ne fonctionne. Desolee.

Bananes apres bananes apres bananes ...Et puis les petites rivieres qui traversent tous ces champs et les petites maisons colorees sur pilotis. Et les petits enfants qui jouent au foot SUR PILOTIS. Ah, une personne, une tache de couleur. Une voiture, un camion, un bus ...du rouge, de l´orange, du jaune ...

Et puis on revient au vert bien sur ... et aux bananes qui bien evidemment ne sont pas encore jaunes.

Je vous epargnerai tous les details chiants du voyage lui meme. Merde pas de trait d´union non plus. 3 heures de retard sur le depart. Et dire quíl fallait etre a la station de bus pour 8 heures. 7 heures de trajet prevu. Arret apres arret pour montrer notre passeport ENCORE UNE FOIS. Nous devions arrive a GUAYAQUIL a 16 heures. Nous sommes arrives a 22 heures. Ah les peruviens, pas toujours a leur affaire, jamais tres efficace.

Petit detail a inserer ici ne fut ce que pour prouver mon point. Je n´ai JAMAIS ete assise a une table au Perou ou tout le monde a recu son assiette en meme temps. Chaque personne est toujours servie l´une apres l´autre et donc il y a toujours un decalage. Une commence et termine avant que l´autre ne soit meme servie. Et je n´ai JAMAIS vu Brel recevoir sa mayonaise et ketchup en meme temps que ses frites ou ma marmelade en meme temps que le pain ...toujours apres avoir termine les frites et le pain.

Et puis cette ville. Si grande, si moderne... avec des boutiques, des banques, des grands hotels et parsemes par ci et par la, quelques restants d´architecture coloniale. C´est la plus grande ville d´equateur. 3 millions d´habitants, c´est plus qu´a QUITO.

Cette entree etait pour hier. Je vais manger une banane cuite, fritte, bouillie, en brochette, en milkshake ou en salade de fruits et puis je vous reviens avec l´entree officielle d´aujourd´hui ... EN ANGLAIS THIS TIME.

xo
Besitos de bananes!

Posted by patsybrel 17:32 Archived in Ecuador Comments (2)

(Entries 41 - 45 of 55) « Page .. 4 5 6 7 8 [9] 10 11 »